Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PENSEES VAGABONDES - Page 2

  • Allez un peu de nostalgie....


  • Cette semaine le thème des Impromptus littéraires : "Une semaine de...." en sept parties et 777 mots maxi......

     

    images.jpeg

    Anne Bonaventure

    Quoi 777 mots au maximum, moi qui n’écris que de courts textes ça ne va pas « le faire » comme disent ceux qui sont bien plus jeunes que moi.
    Le lundi je me suis mise à réfléchir : « en sept parties oui une semaine j’ai le temps…. »
    Le mardi j’avais déjà oublié le thème….
    Le mercredi j’ouvre l’ordi…. (Faut pas me croire, je l’allume dès que j’ouvre les yeux et tous les jours sur mon téléphone androïde et j’ai mis le temps pour le comprendre cet animal)….
    Le jeudi je me dis encore un thème qui ne me plait pas….. Faut pas me croire non plus….
    Le vendredi je tourne dans la maison….pas petite là c’est vrai. Bibliothèque après bibliothèque je cherche mais quoi….
    Le samedi je trouve :
    Et le dimanche : je lis : « Alors Pierre s’approcha de Jésus et lui demanda : « Seigneur, combien de fois devrai-je pardonner à mon frère s’il ne cesse pas de pécher contre moi ? Jusqu’à sept fois ? »
    « Non, lui répondit Jésus, je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois ».
    Ça ne fait pas le compte j’avais bien lu 777 fois….Ah non pour les mots le calcul est différent.
    Bref toute une semaine pour réviser mes classiques.

    Où lire Anne Bonaventure

  • Une zone de turbulence - un petit texte pour les IMPROMPTUS LITTERAIRES

     

     

     

     

     

    http://www.impromptuslitteraires.fr/dotclear/

    Ce blog d'écriture existe déjà depuis des années, j'y fais un tour de temps en temps. Cela me permet d'écrire comme je le sens, sans prétention.

    great-wave-2.jpg

    Anne Bonaventure - Turbulences

    Le lundi 3 octobre 2011 à 12:54 :: Turbulences

    Qui n’a pas eu dans sa vie une zone de turbulence.
    Celle qui nous fait chavirer,
    Celle où l’on ne sait plus qui l’on est
    Celle qui nous fait hurler, de quoi ….de plaisir,
    Pleurer, rire, mentir, se sentir défaillir…
    Une vie si calme calme plat…
    Une vie sans turbulence je ne connais pas.

  • Lisez l'incipit à intégrer cette semaine pour les Impromptus Littéraires.

     

    images.jpeg

    Anne Bonaventure - Sable rouge

    Le sable rouge est comme une mer sans limite. Je ne sais pas pourquoi je n’arrive pas à ouvrir les yeux c’est encore cette impression de sable sur le visage mais pourquoi est il rouge ? Où suis-je ? Je ne suis pas dans mon lit je flotte mais non je ne suis pas dans l’océan les algues sont rouges je suis collée sur le sable lui oui il est rouge ; non je veux me réveiller j’atteins le fond mais de quoi. Cette impression de non retour je ne peux pas bouger, mais que m’arrive-t-il ? Chéri vient me délivrer je cauchemarde : tu m’entends ? L’eau ruisselle sur mon corps mais non c’est du sable. Les petits grains m’irritent la peau, je me tourne me retourne. Je rêve, mais non je suis entrain de voir ……Dr House.

     

  • Cette semaine le thème des Impromptus littéraires : Les choses nouées..... j'ai pris ma plume et j'ai écrit :

     

    Anne Bonaventure - Choses nouées

    Que m’arrive t-il encore ce matin ? Ma nuit a été si agitée que dès que j’ouvrais les yeux je n’arrivais plus à me rendormir.
    Des choses nouées un peu plus chaque heure n’ont fait que me tordre l’estomac. Des nœuds au ventre oui c’est ça au ventre ou dans la tête tout est encore confus.

    Mon psy lui me dit souvent qu’il faut trancher le nœud gordien. Mais duquel parle t’il ? Des nœuds j’en ai tout un paquet. Des gros des petits des sans soucis ou cent soucis, des qui font mal des qui font pleurer des qui sont attachants et ceux dont on ne veut pas se défaire. Bref ma vie est pleine de nœuds, c’est une façon de ne rien vouloir oublier ni défaire.


    Comment trancher le noeud gordien : demandez à Alexandre le Grand. (pour les curieux voir Wikipédia).

  • Reprise de ma participation aux Impromptus Littéraires.

    Anne Bonaventure - Routine

    MONOTONE AUTOMNE

    Je n’avais plus l’habitude de me lever si tôt, mais en ce moment le soleil ne se lève qu’à 7H 07. Et j’aime ce soleil de fin d’été qui me fait comprendre oui lui que la rentrée c’est déjà aujourd’hui .
    J’ouvre la fenêtre, regarde toute cette verdure ce tilleul centenaire qui déploie ses branches encore bien garnies de feuilles qui commencent à tomber. Je sens l’automne, et la reprise monotone. C’est un certain Stendhal qui a écrit « Il faut secouer la vie, autrement elle vous ronge ». Moi la vie au quotidien ça me plait. Reprendre mes petites habitudes, bien organiser ma journée, savoir qu’à telle ou telle heure je vais ….. Bref je ne vais pas tout vous dire, non , devinez…..

    tilleul3.jpg